Affaire de trafic présumé de cocaïne : Abdoulaye Seck nie toute implication et pointe du doigt Sylvain Mendy

Abdoulaye Seck, fils d’Idrissa Seck, se retrouve au cœur d’une affaire de trafic présumé de cocaïne, mais il nie toute implication dans ce réseau. Devant les enquêteurs de l’Octris, il a vivement contesté son implication, affirmant ne pas être lié à des activités illégales et déclarant que sa place n’était pas en prison.

Dans les détails de son interrogatoire révélés par Libération, Abdoulaye Seck a expliqué qu’il tentait depuis longtemps de dénoncer Sylvain Mendy, qu’il connaissait comme un trafiquant de drogue. Cependant, il a insisté sur le fait qu’il n’avait jamais participé à ses activités illicites, ni en tant que consommateur ni en tant que revendeur.
Abdoulaye Seck a également révélé que Sylvain Mendy lui avait proposé à plusieurs reprises de participer à ses trafics, notamment en utilisant son passeport diplomatique pour faciliter le transport de cocaïne vers Paris. Cependant, il a catégoriquement refusé ces propositions et a même tenté de dissuader Mendy en lui rappelant les risques encourus.
Le fils d’Idrissa Seck a souligné qu’il avait collaboré avec les forces de l’ordre à plusieurs reprises pour tenter de faire tomber Sylvain Mendy, mais que leurs efforts n’avaient jamais abouti. Il a exprimé son incompréhension quant à son implication dans cette affaire, insistant sur le fait qu’il était simplement conscient des activités criminelles de Mendy sans y participer activement.
Alors que l’enquête se poursuit, l’implication de Sylvain Mendy et les liens éventuels avec d’autres personnalités continueront d’être examinés de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *