Birahim Seck interpelle la Cour des Comptes sur les rapports de 2018, 2019, 2020, 2021

Le coordinateur du Forum Civil, Birahime Seck, a de nouveau interpellé la Cour des Comptes du Sénégal, cette fois sur la plateforme de médias sociaux, Twitter. Seck a exhorté l’organe de contrôle financier du pays à publier les rapports publics de 2018, 2019, 2020 et 2021, qu’il estime être une obligation de la Cour envers les citoyens sénégalais​​.

Cette interpellation survient après que la Cour des Comptes annonce la tenue d’un atelier de partage sur la mise en œuvre des budgets programme au Sénégal et la formulation des avis sur les rapports annuels de performance. Cet atelier, qui se tiendra du 20 au 21 juin 2023, a pour objectif de partager les expériences mutuelles des premières années de mise en œuvre des budgets programmes​ 1 ​.

Birahime Seck a déclaré que cet atelier était une bonne initiative, mais a toutefois souligné qu’il reste davantage préoccupé par la publication des rapports 2018, 2019, 2020, 2021 qu’il ne cesse de réclamer depuis un certain temps, au nom des Sénégalais ​1 ​.

La Cour des comptes est une institution importante pour la gouvernance et la transparence financière au Sénégal. Sa mission principale est de contrôler l’exécution des lois de finances et des budgets de l’État, ainsi que des autres organismes publics. Les rapports annuels qu’elle produit fournissent une analyse détaillée des dépenses publiques et sont essentiels pour assurer la responsabilité et la transparence financière.

L’interpellation de Seck a mis en lumière l’importance de la transparence en matière de finances publiques et la nécessité pour les institutions telles que la Cour des comptes de respecter leurs obligations en matière de communication de l’information. En demandant la publication de ces rapports, Seck soutient le droit des citoyens sénégalais à être informés de la manière dont les fonds publics sont dépensés.

La question de la publication de ces rapports est particulièrement pertinente à l’heure actuelle, alors que la Cour des comptes cherche à partager les expériences de mise en œuvre des budgets programmes. Les rapports annuels pourraient fournir un contexte précieux pour ces discussions et aider à éclairer les défis et les réussites des années précédentes.

Il reste à voir comment la Cour des Comptes répondra à cette demande. Cependant, cette situation souligne le rôle crucial que jouent les citoyens et les organisations de la société civile comme le Forum Civil dans la promotion de la transparence et de la responsabilité financière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *