Clip « Mom Sa Bop » – des rappeurs engagés se liguent pour dénoncer l’injustice au Sénégal

Dans une fusion artistique puissante, des rappeurs sénégalais s’unissent sous la bannière du mouvement Y en a Marre pour lancer un appel retentissant à la justice et à la liberté à travers leur dernière œuvre « Mom Sa Bop ». Signifiant « être libre », cette chanson est un cri du cœur face à l’injustice et à la répression politique qui sévit au Sénégal.

Produite par Y en a Marre et diffusée sur leur chaîne YouTube, la chanson regroupe des artistes influents comme Fou Malade, Cool10, Kab1seus, Magui, Kilifeu, MB Jay, Aroo, Xuman, Simon et ISs 824. Ensemble, ils peignent un tableau sombre d’un pays transformé en « prison à ciel ouvert », où les dérapages sont devenus monnaie courante et la démocratie est étouffée sous le poids de la « dictature ».

La chanson commence avec des paroles frappantes de Fou Malade : « La liberté n’a pas de prix et c’est pour elle que l’on crie ». Ces mots posent le ton d’une chanson qui est à la fois un manifeste et un appel à l’action. Les rappeurs y dénoncent non seulement les détenus politiques qui encombrent les prisons du Sénégal, mais aussi la crise de l’émigration clandestine, reflétant les luttes et les aspirations d’un peuple en quête de changement.

« Mom Sa Bop » est plus qu’une simple chanson ; c’est une expression graphique de l’engagement indéfectible des artistes envers la protection des droits et de la démocratie. Le clip, riche en images évocatrices et en textes poignants, expose les défis auxquels la société sénégalaise est confrontée, incitant à l’action collective pour préserver les principes fondamentaux de justice et de liberté.

La détention illégale de figures politiques telles qu’Aliou Sané, à son 60ème jour, est un point central de la chanson, illustrant la répression politique en cours. Y en a Marre, par cette œuvre, aspire à éveiller les consciences et à mobiliser la population pour un Sénégal où la démocratie prospère sans entrave.

En ces heures sombres, les rappeurs, fidèles à leur rôle de porte-paroles du peuple, sortent pour jouer leur partition dans la lutte pour la liberté. « Mom Sa Bop » résonne ainsi comme un hymne à la résilience, à l’espoir, et à la quête incessante d’un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *