CONGRES DE LA RENAISSANCE DEMOCRATIQUE


« AND DEKKIL BOKK »
Le Congrès de Renaissance Démocratique s’est réuni ce mardi 20 décembre 2022, avec toutes ses
parties prenantes. Cette réunion a été l’occasion d’aborder et d’analyser la situation nationale.
Elle est marquée par le rapport de la cour des comptes sur la gestion des fonds Covid. Un rapport
qui met à nu un véritable système de prédation de nos ressources publiques issues de
contributions et de sacrifices collectifs.
Le régime de BBY du Président Macky Sall, affolé et assommé par l’étendue des dégâts portés par
de véritables associations de malfaiteurs, tente de manipuler l’opinion par des arrestations tous
azimuts de députés, d’activistes et de journaliste. Le peuple, meurtri par ces crimes financiers et
ces détournements planifiés de deniers publics réclame justices.
A cette situation politique très tendue, exacerbée par la volonté de Macky SALL de ne pas
respecter sa parole donnée, en voulant briguer un 3e mandat, contrairement aux dispositions
pertinentes de notre constitution, s’y ajoute la hausse des prix notamment celui de l’énergie
auquel le régime de Macky SALL s’abstient d’annoncer l’imminence d’une prochaine hausse.
A l’issue du marathon budgétaire de cette XIVe législature marquée désormais par un équilibre
des forces politiques, le CRD félicite le rejet massif des politiques publiques proposées par le
régime de BBY, basée sur la mendicité déguisée en coopération internationale, l’endettement, le
chômage massif des jeunes et la corruption.
Le CRD félicite les députés de l’opposition et les invite à préserver dans leur sens de
responsabilité et de patriotisme face aux immenses espoirs exprimé par le peuple. Le CRD félicite
en particulier l’honorable député Mamadou Lamine DIALLO, Vice-Président de l’Assemblée
nationale qui a su, au cours des plénières montrer la posture d’un leadership politique assumé et
attaché aux enjeux de souveraineté économique à travers une industrialisation planifiée, de
sécurité marquée par la présence des forces du chaos dans le sahel et de respect des institutions,
notamment la suppression du règlement intérieur de l’AN falsifié.
Le CRD exige la libération de tous les détenus politiques de Macky SALL et le respect des libertés
publiques. Le peuple, conscient du caractère irréversible des difficultés socio-économiques est
résolument ouvert à la recherche d’une alternative politique crédible.
C’est pourquoi, le Bureau Exécutif National engage les parties prenantes du CRD à poursuivre sa
structuration et à renforcer son organisation pour mieux répondre aux attentes du peuple
sénégalais.
Fait à Dakar le 20 décembre 2022
LE BUREAU EXECUTIF NATIONAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *