Cumul de fonctions : les directives présidentielles mettent à l’épreuve les ministres aux multiples casquettes

Selon une directive du président Bassirou Diomaye Faye, lu par le premier ministre lors de la composition de son équipe, les membres du gouvernement qui occupent d’autres fonctions électives devront démissionner. Cette décision, selon Ousmane Sonko, vise à permettre aux responsables gouvernementaux de se consacrent pleinement à leurs fonctions ministérielles tout en réduisant les conflits d’intérêts potentiels.
Certains ministres ont déjà pris des décisions rapides. C’est le cas de Serigne Guèye Diop, ministre de l’Industrie et du Commerce, qui a démissionné de son poste de maire de Sandiara. La mairie de Sandiara doit maintenant trouver un remplaçant dans le mois à venir.

D’autres personnalités politiques, notamment les ministres du Pétrole et de la Communication, Birame Soulèye Diop et Aliou Sall, devront également démissionner de leurs mandats respectifs à l’Assemblée nationale.
Ils ont moins de deux semaines pour se conformer au délai imparti par la directive présidentielle.

Ousmane Sonko, Maïmouna Dièye et Birame Soulèye Diop respectivement maires de Ziguinchor, Pâte d’Oie et Thies Nord devront également décider s’ils conservaient leurs postes de ministre ou se consacreront à leurs bases politiques locales.
Selon le journal le Quotidien, les démissions de maires et d’adjoints doivent être adressées au ministre chargé des Collectivités territoriales, en vertu du Code général des collectivités territoriales.
Les démissionnaires continueront d’exercer leurs fonctions jusqu’à l’installation de leurs successeurs.
La directive présidentielle sur le cumul de fonctions marque une étape importante dans la réforme politique engagée par le gouvernement de Bassirou Diomaye Diakhar Faye. Elle vise à établir des bases solides pour une administration plus transparente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *