Gabon : la femme d’Ali Bongo renvoyée en prison pour détournement de fonds publics

L’ex-Première dame gabonaise, a été déplacée sous mandat de dépôt.

Elle est accusée de plusieurs faits notamment, de détournement de fonds publics blanchiment de capitaux, faux et usage de faux. Sylvia Bongo ondimba a été conduite à la prison centrale de Libreville après comparution devant le juge d’instruction.

En résidence surveillée depuis le coup d’État du 30 août qui a renversé son époux Ali Bongo Ondimba, d’après les médias gabonais, elle aurait nié son « identité » et sa « nationalité » au cours de la procédure, ne reconnaissant ainsi pas les biens recensés à son nom.

L’ex-Première dame restera environ 10 jours en prison avant une nouvelle comparution autour du 23 octobre, conformément à l’article 133 du Code de procédure pénale gabonais.

Depuis le renversement du pouvoir d’Ali Bongo, plusieurs de ses proches et collaborateurs sont arrêtés pour des chefs d’accusation similaires. Parmi eux, son fils Noureddin Bongo Valentin ainsi que son conseiller spécial Jessye Ella Ekogha.

Auteure :Dieynaba KEITA, Stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *