Journée mondiale contre le paludisme, plus de 2 milliards de cas évités et près de 12 millions de vies sauvées entre 2000 et 2022

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée le 25 avril, est consacrée cette année à l’accélération de la lutte contre le paludisme pour un monde plus équitable. Ce thème souligne selon les acteurs, l’importance d’assurer une prestation continue et équitable des services de lutte antipaludique pour toutes les personnes dans le besoin, en dépit des contraintes financières.

La directrice régionale pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Matshidiso Moeti, dans un message rendu public ce jeudi à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, a insisté sur l’importance de garantir une couverture appropriée des populations les plus vulnérables et à risque par des interventions efficaces. « le paludisme reste un problème de santé prioritaire dans la région africaine, qui demeure une cause majeure de maladie, d’hospitalisation et de décès, en particulier chez les jeunes enfants et les femmes enceintes», a rappelé la cheffe de l’OMS pour l’Afrique.
Néanmoins, elle a rappelé les progrès significatifs au cours des deux dernières décennies, grâce à une mobilisation mondiale de plus de 50 milliards de dollars pour soutenir les efforts de lutte contre le paludisme. Cette mobilisation a permis d’éviter 2,1 milliards de cas de paludisme et 11,7 millions de décès liés à cette maladie entre 2000 et 2022.

L’investissement a également contribué à réduire de moitié le taux de mortalité due au paludisme, passant de 29 décès pour 100 000 habitants à risque en 2000 à 14,3 décès pour 100 000 habitants à risque en 2022.
Matshidiso Moeti s’est réjouie des jalons importants vers l’élimination du paludisme, citant l’exemple du Cap-Vert, récemment certifié exempte de paludisme, après l’Algérie en 2017.

En célébrant cette journée, l’OMS appelle à une action coordonnée et soutenue pour maintenir les progrès réalisés et atteindre l’objectif de mettre fin au paludisme dans le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *