Le Zimbabwe déclare l’état de catastrophe nationale face à la sécheresse et à la crise alimentaire

Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a annoncé le 3 avril 2024 la mise en place de l’état de catastrophe nationale, en réponse à la grave sécheresse qui sévit dans le pays. Selon la RFI, Cette décision intervient alors que le phénomène climatique El Niño a exacerbé les conditions de sécheresse, qui menacent la sécurité alimentaire de millions de personnes.

Le Zimbabwe devient le troisième pays d’Afrique australe à adopter cette mesure, après le Malawi et la Zambie. Cette déclaration permettra au gouvernement de mobiliser des fonds exceptionnels pour répondre à la crise humanitaire en cours.

D’après toujours la source,le président Mnangagwa a souligné l’urgence de la situation, affirmant qu’aucun Zimbabwéen ne devrait souffrir de la faim. Selon ses estimations, environ 2,7 millions de personnes risquent de faire face à une insécurité alimentaire cette année, en raison des faibles précipitations ayant impacté les récoltes céréalières.

L’état de catastrophe nationale autorisera également le gouvernement à acheter des céréales auprès des pays voisins. Cependant, les fournisseurs traditionnels, la Zambie et le Malawi, sont également confrontés à des conditions météorologiques défavorables, ce qui risque de limiter leur capacité à aider le Zimbabwe dans cette période critique.

La déclaration de l’état de catastrophe nationale met en lumière l’urgence d’une action concertée et rapide pour atténuer les effets de la sécheresse et garantir l’accès à une alimentation adéquate pour tous les Zimbabwéens affectés par cette crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *