Ousmane Sonko met la «lumière » sur les violences enregistrées dans le pays

Le président du parti d’opposition Pastef est sorti de son silence. Ousmane Sonko a publié un mémorandum intitulé « Lumière » sur les violences avant pendant et après sa condamnation le 1 juin 2023. Ce document est une répondre au « Livre blanc » du gouvernement. Le bureau politique national de PASTEF-Les Patriotes a présenté le mémorandum à la presse ce mardi.

Dans le document, l’opposant assigné à résidence et au silence chez lui, depuis le 28 mai dernier, précise que le texte «est destiné en premier lieu au peuple sénégalais, ensuite aux autorités consulaires, aux organismes internationaux, aux amis et partenaires du Sénégal ainsi qu’à tous les démocrates d’Afrique et du monde». Il ajoute que c’est un «témoignage factuel et non polémique, uniquement guidé par le souci de rétablir la vérité».

Revenant sur le bilan des violences, Ousmane Sonko avance «30 décès enregistrés dont 4 non encore identifiés et 157 blessés dont 15 par balles».Le bilan officiel est de 15 morts selon le gouvernement.

Aussi, il explique que le document est accompagné d’un ensemble de pièces et annexes prouvant « la véracité des faits qui relèvent de la responsabilité historique et entière du Président Macky SALL, de son ministre de la Justice, son ministre de l’Intérieur, sa police, sa gendarmerie, ses milices armées et ses juges ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *