Pétrole sénégalais : Report officiel de la production annoncé par l’opérateur Woodside

Les Sénégalais devront patienter un peu plus longtemps avant de voir les premiers barils de pétrole sortir de leur gisement pétrolier local. L’opérateur Woodside a officiellement annoncé le report de la date de production, repoussant ainsi l’échéance à 2024, selon les informations rapportées par Igfm.

Woodside, qui détient 82% du gisement pétrolier Sangomar, a déclaré ce mardi qu’il faudra désormais attendre l’année 2024 pour voir les premiers barils de pétrole sénégalais extraits du gisement. La compagnie pétrolière a effectué un examen des coûts et du calendrier de la phase 1 du développement, révélant ainsi des ajustements nécessaires concernant les travaux liés au navire flottant de stockage et de déchargement de la production (FPSO).

« La première production de pétrole est désormais prévue pour la mi-2024 et le coût total du projet devrait passer de 4,9 à 5,2 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 7 à 13 % par rapport à l’estimation précédente de 4,6 milliards de dollars », a informé Woodside.

La PDG de la compagnie, Meg O’Neill, a expliqué que ces travaux de réparation étaient imprévus. « Nous avons pris la décision prudente d’effectuer les travaux de réparation pendant que le FPSO reste au chantier naval de Singapour. Cela réduit au minimum l’impact sur le calendrier du projet car c’est plus sûr, plus efficace et plus rentable que de réaliser ces travaux en mer au large du Sénégal », a-t-elle déclaré.

Meg O’Neill a précisé que le changement de calendrier du projet n’a aucun impact sur les prévisions de production de Woodside pour 2023. À la date du 30 juin 2023, le projet global était achevé à 88%. La campagne d’installation sous-marine était complétée à hauteur de 76%, et les travaux sous-marins étaient terminés à 95%. Le programme de forage de développement se poursuit avec 12 des 23 puits déjà forés et complétés.

Malgré ce léger retard, les travaux progressent et Woodside reste déterminé à exploiter les ressources pétrolières du Sénégal de manière sûre et efficace. Les Sénégalais devront donc patienter encore un peu avant de voir les bénéfices économiques de cette production pétrolière tant attendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *