Sangalkam : Voici les motifs précis de l’arrestation du Maire Pape Sow

Jeudi soir, Alpha Bocar Khouma, également connu sous le nom de Pape Sow, maire de Sangalkam, a été arrêté chez lui à Keur Ndiaye Lô. L’opération a été menée par des éléments de la BIP (police) et du GIGN (gendarmerie) qui ont défoncé la porte de son domicile pour le cueillir.

Malgré l’opposition de certains jeunes de sa commune, qui ont exprimé leur mécontentement en brûlant des pneus pour protester contre l’opération des Forces de défense et de sécurité (FDS), l’édile de Yewwi Askan Wi, membre de Taxawu Sénégal, a été placé en détention.

Jusqu’à ce vendredi, les motifs précis de son arrestation étaient inconnus. Cependant, selon les informations rapportées par la radio RFM, il aurait été interpellé dans le cadre de l’enquête sur l’affaire de l’avocat français Me Juan Branco. Pape Sow serait considéré comme l’un des complices de Me Branco, qui a bravé le mandat d’arrêt émis contre lui par le procureur pour entrer sur le sol sénégalais et participer à la conférence de presse de ses confrères chargés de défendre Ousmane Sonko.

RFM, citant ses « sources » anonymes, affirme que le maire de Sangalkam aurait facilité l’hébergement de Juan Branco dans un hôtel au Lac Rose.

Dans le cadre de la même enquête, un autre avocat du leader de Pastef, Me Babacar Ndiaye, a également été arrêté ce vendredi. Il serait soupçonné de faire partie des complices de Me Branco.

Le ministre de l’Intérieur avait annoncé précédemment, lors d’interviews sur RFM et RTS, que l’avocat français avait bénéficié de complicités au Sénégal et que toutes les personnes impliquées seraient arrêtées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *