Visite d’Antony Blinken en Chine : Pékin et Washington amorcer un dégel diplomatique.

Le secrétaire d’Etat américain est arrivé, dimanche 18 juin, à Pékin. L’objectif est d’apaiser les tensions entre les deux pays et de maintenir un dialogue pour « gérer de façon responsable la relation sino-américaine », selon le département d’Etat.

C’est la visite de plus haut niveau d’un diplomate des Etats-Unis en Chine depuis 2018.

Antony Blinken a rencontré ce lundi le président chinois pour clôturer sa visite de deux jours à Pékin.

D’après le site d’information chinois Xinhua, Xi Jinping a déclaré que la partie chinoise a exprimé sa position de manière claire, et les deux parties sont convenues de mettre en œuvre les consensus obtenus entre lui et Joe Biden à Bali en marge du sommet du G20.

Après des mois de tensions entre la Chine et les États-Unis cette visite scelle l’apaisement.

Le signe que les échanges entre le ministre chinois des Affaires étrangères dimanche 18 juin – plus de cinq heures et demie d’entretiens – et ce matin avec le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, se sont sinon bien passés, du moins sans accrocs majeurs, selon RFI.

« Les progrès demandent du temps, ce n’est pas une visite, un voyage, une conversation qui vont tout régler », a affirmé le secrétaire d’État américain lors d’un point de presse à l’ambassade des États-Unis.

Il reste cependant des tensions sur Taïwan, les droits de l’homme, les mers de Chine, mais il y a aussi des points de coopération : l’environnement, la sécurité alimentaire, a fait savoir Antony Blinken. Le diplomate américain dit avoir lancé une invitation à son homologue chinois Wang Yi pour que ce dernier vienne aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *